24 mai 2024

TPMP : Géraldine Maillet envisage de porter plainte contre Gilles Verdez

L’ambiance s’est électrisée sur le plateau de « Touche pas à mon poste » lors d’une discussion sur la possible participation d’Aya Nakamura à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Le débat, déjà bien alimenté par des critiques racistes relayées sur les réseaux sociaux et des commentaires désobligeants de figures médiatiques, a tourné à l’affrontement verbal entre les chroniqueurs.

Débat enflammé autour d’Aya Nakamura

L’annonce d’une éventuelle prestation d’Aya Nakamura lors d’un événement d’envergure internationale a divisé l’opinion publique et les plateaux télévisés. Sur C8, les chroniqueurs de l’émission ont pris part aux discussions, avec des positions tranchées.

Nombreuses sont les critiques ayant semblé dépasser le simple cadre de la performance artistique pour glisser vers des attaques personnelles et des considérations discriminatoires. Des commentateurs médiatiques, dont Éric Naulleau, n’ont pas manqué de partager leur opinion tranchée sur la qualité musicale de la chanteuse, ajoutant de l’huile sur le feu dans une affaire déjà chargée de tension :  « C’est une très très très mauvaise idée parce qu’Aya Nakamura, c’est le plus merdique de la muzak, c’est-à-dire la musique mondialisée. C’est la maltraitance du français (…) C’est aussi la vulgarité incarnée.. C’est pour ces quatre raisons qu’elle a été choisie. En fait, la politique menée actuellement est la politique du pire, c’est-à-dire de l’abaissement du niveau. Vous avez vu que tout est fait pour que le niveau scolaire s’effondre. Donc la seule du choix de Aya Nakamura est d’être cohérent à cet effondrement. » a-t-il déclaré.

découvrez aussi :   Les petites-filles de Geneviève de Fontenay agacée par les propos de Sylvie Tellier

Un échange particulièrement houleux entre Géraldine Maillet et Gilles Verdez a marqué les esprits. Gilles Verdez s’adressant à Éric Nolleau a déclaré ceci : « Je vais vous répondre très calmement. C’est comme Géraldine, vous me dites ‘vous la défendez parce qu’elle est noire’. Non. ‘Vous la démontez, parce qu’elle est noire’. C’est ça que je voudrais dire. » Alors que Verdez semblait associer la critique de la chanteuse à des préjugés sur sa couleur de peau, Maillet a violemment réagi en proférant une menace de plainte pour ces allégations graves. « Je vais porter plainte. Tu es en train de me traiter de raciste. Je t’ai dit que j’étais pour qu’Aya Nakamura chante, alors ne dit pas n’importe quoi. Écoute quand les gens parlent déjà, ça sera la première chose », a-t-elle riposté, mettant en avant que les aptitudes de l’artiste à assurer une prestation vocale en live étaient le cœur de la polémique pour certains et non la couleur de sa peau.

découvrez aussi :   Bernard Montiel complètement ivre sur le plateau de TPMP : les chroniqueurs sous le choc

Les soutiens de Nakamura s’organisent

Au milieu des altercations et des invectives, des voix se sont élevées pour défendre le droit de l’artiste à participer à la cérémonie et à être reconnue pour son succès international. Ces soutiens insistent sur la contribution significative d’Aya Nakamura au paysage musical français et sur son rôle dans la représentation d’une France diverse et moderne.

crédit photo : capture d’écran TPMP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *