24 mai 2024

Julia Vignali : en bikini la star de france 2 dévoile son tatouage « thérapeutique »

Julia Vignali, la charmante présentatrice d’Affaire conclue, a récemment fait sensation sur les réseaux sociaux en publiant une photo d’elle en bikini profitant de la plage. Mais au-delà de son sourire radieux, c’est un détail bien particulier qui a capté l’attention de ses abonnés : un grand tatouage à l’intérieur de son bras, un dessin de fleurs de cerisier qui cache une histoire aussi douloureuse que touchante.

Un tatouage pour masquer les cicatrices du passé

Ce n’est pas la première fois que Julia Vignali parle ouvertement de son tatouage. En effet, elle avait déjà évoqué l’origine de ce dessin lors d’une interview avec Paris Match. « Nous sommes en 1980, j’ai 5 ans, c’est mon premier souvenir d’enfant : ‘Il y a le feu à mon bras, vite les pompiers !’ Je m’évanouis sous le choc de la douleur. Un geste… Je me suis renversé mon chocolat chaud sur le pyjama. En acrylique, il a littéralement fondu. Marquée à vie. Attention, quand je dis brûlée, c’est brûlée… au troisième degré. Les services d’urgence ayant mal évalué les dégâts, on a un peu traîné à la maison. Il est trop tard pour une greffe. Du coup, c’est parti pour des années à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul de Paris, au service des grands brûlés deux fois par semaine. », confiait-elle avec émotion. La présentatrice avait subi une brûlure au troisième degré, un accident qui l’a marquée physiquement et émotionnellement.

De la douleur à l’acceptation

La cicatrice résultant de cette brûlure a été une source de complexe pour Julia Vignali pendant de nombreuses années. « Plusieurs fois, je me renseigne pour savoir s’il est possible d’effacer cette marque, mais non, la cicatrice est trop profonde ! Alors je m’y habitue, je finis par l’aimer, cette cicatrice », explique-t-elle. C’est finalement sur un coup de tête qu’elle décide de transformer cette marque en œuvre d’art. « Je rentre chez moi, exténuée par la douleur. Je pleure ensuite car je ne parviens pas à m’habituer à ce nouveau bras », raconte-t-elle sur le processus difficile d’acceptation de son tatouage.

découvrez aussi :   Le monde des lettres en deuil : le présentateur et écrivain Bernard Pivot, s'éteint à l'âge de 89 ans

C’est grâce à un compliment de son fils, Luigi, que Julia Vignali a fini par s’habituer et même aimer ce nouveau symbole de résilience sur sa peau. Le tatouage est devenu une partie intégrante de son histoire personnelle, un rappel de sa force et de sa capacité à surmonter les épreuves.

crédit photo : capture d’écran France 2

1 Comment

  • maurice

    je trouve quelle a pris un peu de rondeur meme de la poitrine franchement elle est tres jolie kad ne doit pas s ennuyer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *