13 juin 2024

Grosse bourde en direct sur Télématin : Thomas Sotto présente ses excuses

Le monde de la télévision n’est jamais à l’abri d’un imprévu, et ce mardi 4 juin 2024, Thomas Sotto en a fait les frais en direct sur France 2. Lors de l’émission Télématin, une erreur de taille a été commise, provoquant une réaction immédiate de l’animateur. Retour sur cet incident qui a secoué la matinale.

Une interview sous haute tension

Ce matin-là, Thomas Sotto recevait Marine Le Pen dans le cadre des « 4 Vérités ». À quelques jours des élections européennes, la présidente du Rassemblement national était invitée pour discuter de la campagne de Jordan Bardella. L’animateur n’a pas hésité à aborder une polémique récente concernant une affiche électorale controversée. « Je voudrais qu’on dise quelques mots d’une affiche électorale qui a fortement déplu au directeur de la Gendarmerie nationale. Barrée de la mention ‘Je suis gendarme’ et ‘Le 9 juin, je quitte la Corse !’ Il y en a une : ‘Je vote Bardella’. Elle raconte quoi cette affiche ? », a-t-il lancé à Marine Le Pen.

La réponse de la leader du RN ne s’est pas fait attendre : « Oh c’est toute une série de visuels qui ont été faits à destination des professions. Il y a les infirmiers, les boulangers… Et il y a aussi les gendarmes parce que les gendarmes ne sont pas des sous-citoyens. Ils ont le droit de vote et par conséquent, il est tout à fait naturel qu’un grand mouvement, tel que le nôtre, leur adresse également un message. Je n’ai pas compris la violence de la réaction… ».

découvrez aussi :   Très ému, Thomas Dutronc révèle des détails poignants sur la santé fragile de sa mère Françoise Hardy

Une erreur qui ne passe pas inaperçue

Quelques minutes après cette séquence, Thomas Sotto a dû revenir sur l’incident. En effet, l’affiche diffusée à l’antenne n’était pas la bonne. « Un petit rectificatif : tout à l’heure, Marine Le Pen était l’invitée des 4 Vérités et on a parlé de la polémique qui est née d’une affiche de campagne ‘Je suis gendarme, je vote Bardella le 9 juin’ qui a suscité la réaction du patron de la Gendarmerie nationale », a-t-il expliqué.

L’animateur a ensuite présenté ses excuses aux téléspectateurs : « Et que Marine Le Pen assume parfaitement en disant qu’elle ne voit pas où est le problème. Donc toutes nos excuses pour cette erreur d’affiche, on ne vous avait pas montré la bonne… ». La véritable affiche de campagne du Rassemblement national a alors été diffusée, rectifiant ainsi l’erreur.

découvrez aussi :   Slam : les candidats favoris pour remplacer Cyril Féraud après son départ

Les réactions sur les réseaux sociaux

L’incident n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Sur X (anciennement Twitter), l’auteur du détournement de l’affiche, Phineas Casgiu, a exprimé son étonnement : « Je viens d’atterrir de mon vol. Autant vous dire qu’après les canistrelli d’Air Corsica, ça fait son petit effet ». Le détournement, qui mentionnait « Le 9 juin, je quitte la Corse ! », a été pris pour argent comptant par l’équipe de Télématin, provoquant ainsi cette confusion en direct.

Cet épisode rappelle à quel point la vigilance est de mise dans le monde de la télévision en direct. Une simple erreur peut rapidement prendre des proportions inattendues, surtout à l’ère des réseaux sociaux où chaque faux pas est immédiatement scruté et commenté. Thomas Sotto, en professionnel aguerri, a su réagir avec promptitude et transparence, mais cet incident restera sans doute dans les annales de Télématin.

crédit photo : capture d’écran Europe 1

1 Comment

  • Zou

    Inadmissible ces affiches rien n’arrête le RN ils ne connaissent même pas les lois institutionnelles et ils veulent gouverner le pays au secours fuyons!
    Quand on est fonctionnaire on a un droit de réserve dans sa fonction publique ou personnelle et même si il y a des gendarmes RN, ils n’ont pas le droit d’étaler leur opinion ! Quand au RN ce n’est pas par hasard qu’ils ont utilisé cette profession qui représente l’armée !!! À vous de faire le lien mais ça craint !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *