18 juin 2024

Brigitte Bardot :  “J’adorais qu’on me mette les mains aux fesses”

Brigitte Bardot, 88 ans, s’est confiée auprès de nos confrères du journal Le Point, dans une interview sans fard publiée mercredi 16 aout. Elle est revenue sur l’ambiance des plateaux de tournage de l’époque et sa place de femme dans la société, en tant qu’ancienne « sex-symbole ».

« Je n’ai jamais songé un instant incarner le mouvement de libération des femmes »

Questionnée au regard des agressions sexuelles récemment dénoncées sur les plateaux de cinéma et plus largement sur le mouvement MeToo, elle explique n’avoir « jamais songé un instant incarner le mouvement de libération des femmes. » Et d’ajouter : « Tout ça, je l’ai fait parce que je refusais de rester derrière les barreaux des conventions de l’époque : je voulais être moi-même ». 

Lui demandant si elle a pu être témoin de certains agissements, elle répond : « Mais, si les filles étaient d’accord, pourquoi pas ? J’en ai connu qui, pour décrocher un rôle, ne disaient pas non au producteur. C’était leur problème. Ça ne me regardait pas. » Puis déclare : « Pendant les tournages, j’adorais qu’on me mette les mains aux fesses quand je passais ».

« Ma liberté m’a parfois coûté cher, vous savez. »

Toutefois Brigitte Bardot a dû, elle aussi, faire face à une certaine violence dans sa quête de liberté, elle explique : « Ma liberté m’a parfois coûté cher, vous savez. J’ai été traquée, insultée, traînée dans la boue à cause de ma façon de vivre. Souvent, je croisais dans la rue des femmes qui me traitaient de pute ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *