13 juin 2024

Édouard Baer accusé d’harcèlement et d’agressions sexuelles par six femmes

Le monde du cinéma français est secoué par une nouvelle affaire de harcèlement sexuel. Ce jeudi 23 mai 2024, l’acteur Édouard Baer est accusé par six femmes de comportements inappropriés et d’agressions sexuelles. Les faits présumés s’étalent sur une période de huit ans, de 2013 à 2021. Retour sur une affaire qui fait grand bruit.

Des témoignages accablants

Les révélations ont été publiées par « Cheek » et « Mediapart » dans une enquête conjointe. Les six femmes, toutes dans la vingtaine au moment des faits, décrivent des comportements inappropriés de la part de l’acteur. L’une d’entre elles raconte : « Il m’a prise par la taille et a posé sa main sur mes fesses avant que je ne me dégage de l’étreinte. » Une autre évoque des questions personnelles gênantes posées par Baer lorsqu’elle était seule avec lui dans un bureau : « Et puis il me demande si la différence d’âge me dérange car lui a 51 ans. »

Des gestes déplacés et des comportements insistants

Les témoignages décrivent des scènes troublantes. Une stagiaire à Radio Nova se souvient d’un épisode où Baer l’aurait embrassée dans le cou après lui avoir posé des questions sur son « type d’hommes ». « Je ne savais plus où me mettre, j’étais choquée, crispée et j’ai eu des sueurs froides », confie-t-elle. Une autre femme raconte comment l’acteur l’aurait mordue au bras lors d’une matinale à la radio : « Au moment de la coupure pub, avant mon passage, Édouard s’approche de moi, il prend mon bras et le mord. »

Face à ces accusations, Édouard Baer a réagi par le biais d’un communiqué. Il exprime sa stupeur et sa tristesse face aux témoignages : « Je ne me reconnais pas dans les mots ou les gestes qui me sont attribués, mais je ne peux qu’exprimer mes regrets que mon comportement ait mis mal à l’aise ou blessé ces femmes. Je n’ai pas eu l’intelligence de le percevoir. J’en suis profondément désolé. Je n’ai jamais cherché à les heurter intentionnellement. Je leur présente toutes mes excuses. »

Cette affaire s’inscrit dans la lignée du mouvement #MeToo, qui continue de révéler des comportements inappropriés dans le monde du cinéma et au-delà. Les témoignages de ces six femmes rappellent que le chemin vers une industrie plus respectueuse et égalitaire est encore long. Pour l’heure, aucune plainte n’a été déposée, mais l’affaire pourrait bien prendre une tournure judiciaire dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *