18 juin 2024

Apolline de Malherbe outrée face aux propos d’Emmanuel Macron : « Ça m’a posé un problème »

Il y a des moments dans le monde politique et culturel où les réactions des personnalités publiques prennent une importance capitale. Lors d’une récente apparition sur le plateau de France 2, Apolline de Malherbe a su capter l’attention du public par sa prise de position franche et directe.

Une tribune aux répercussions inattendues

Un récent discours d’Emmanuel Macron a déclenché une onde de réactions vives, surtout quand il a été question de soutenir une icône du cinéma français en proie à des accusations graves. Défendant l’acteur pour son apport incontestable à la culture et l’art français, les propos présidentiels ont omis de prendre en compte un aspect essentiel du débat actuel autour des droits des femmes.

Des mots qui pèsent lourd

Face à cette situation, une journaliste renommée n’a pas hésité à exprimer son mécontentement en direct à la télévision. Le soutien apporté par le chef de l’État à un acteur de renom, sans une mention adéquate au respect de la parole des femmes, a été jugé comme un manquement important. »Il y a aussi des images qui m’ont écoeurée, qui m’ont dégoûtée. Je ne comprends pas qu’Emmanuel Macron, lorsqu’il était interrogé là-dessus ne dise pas les deux (…) Il aurait pu le faire, il aurait pu dire : ‘Écoutez je trouve que la présomption d’innocence est trop lourdement bafouée (…) mais la parole des femmes et aussi les propos de Depardieu… Dire simplement : ‘C’est des propos dégueulasses (…) ça n’enlève rien à l’acteur (…) moi ça m’a posé un problème… »Je pense qu’il a remis une très lourde pièce dans la machine en prenant trop de temps… » a-t-elle exprimé. D’autant plus que, dernièrement, les propos tenus par l’acteur en question lors d’une émission d’investigation n’ont pas manqué de soulever des controverses.

découvrez aussi :   "Je n'ai aucun regret " Macron soutient Depardieu, mais à quel risque ?

Un débat qui s’étend

Au cours de cet échange télévisuel, là où la présomption d’innocence aurait pu être un point d’appui pour un dialogue constructif, il a semblé que l’équilibre entre la reconnaissance artistique et la considération des allégations sérieuses n’a pas été trouvé. L’animatrice a pointé du doigt le manque de « finesse » et d' »équilibre » dans les déclarations présidentielles.

Il ne s’agit pas seulement d’une simple entrevue ou d’un moment télévisuel éphémère. L’impact de ces échanges résonne et influence le discours public sur des questions sensibles et actuelles telles que le respect des victimes alléguées d’actes répréhensibles et le soutien parfois non critique accordé aux personnages publics. Les propos de la journaliste amènent à une réflexion nécessaire sur les responsabilités des leaders d’opinions et des personnalités politiques dans le contexte socio-culturel actuel.

découvrez aussi :   M. Pokora mal à l'aise après une séquence dévoilée par Faustine Bollaert

crédit photo : capture d’écran BFMTV

1 Comment

  • m christian fontaine

    De Mallerbe, jamais entendu parler
    Apolline, pas rencontré beaucoup. M’enfin, c’est (ce sont) les parents qui choisissent. Néanmoins, cette jeune femme a une bonne tête. Pour ça je n’irai pas en prison. Pauvre Depardieu il n’avait rien demandé. Macron non plus d’ailleurs.
    P… de journalistes qui n’ont rien à foutre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *