25 juillet 2024

Sylvain Augier décédé à 68 ans : la maladie secrète révélée

Avec une silhouette évanouie dans le temps et une voix qui a longtemps rythmé les explorations télévisuelles des français, Sylvain Augier, figure incontournable du PAF, vient de tirer sa révérence. L’ancien présentateur de « La Carte aux Trésors » se repose désormais loin des projecteurs qui ont éclairé son parcours, après avoir courageusement affronté un adversaire invisible et insidieux : la bipolarité.

Une étoile du petit écran s’éteint

Il avait marqué les esprits par son enthousiasme et sa passion communicative pour l’aventure et la découverte, Sylvain Augier laisse derrière lui un patrimoine télévisuel riche et une marque indélébile dans le cœur des téléspectateurs. À 68 ans, l’animateur s’est éteint dans la quiétude de son domicile, partageant ses derniers jours avec sa compagne Carol, dans la paisible commune de Lecques.

Son retour médiatique en septembre 2023, après une longue absence, avait fait resurgir l’affectif que le public lui portait. Cependant, les années de silence n’étaient pas sans cause. Si « Faut pas rêver » suscitait l’évasion le temps d’une émission, la réalité de Sylvain Augier s’est, elle, montrée impitoyablement batailleuse avec l’irruption de symptômes bipolaires dès 1990.

Le combat méconnu d’un homme souriant

Sa maladie, il l’a découverte comme on tombe dans un précipice, sans y être préparé. Lors de la couverture d’un événement sportif en 1990, il déclarait ressentir des hausses d’énergie suivies de baisses, sans en comprendre la source. Au loin, le diagnostic tombe et change la donne. À seulement 35 ans, il apprend qu’il est bipolaire. Cette révélation le contraint à combattre une affliction intérieure, souvent incomprise, oscillant entre des sommets d’exaltation et des abysses de désespoir.

Cette lutte l’a mené aux portes du désespoir, songeant un jour à mettre fin à ses jours sur les rails d’un train. Cet épisode déchirant, il l’a partagé sans fard, mettant en lumière sa fragilité. Mais ce sera finalement une éviction de France Télévisions en 2006, qui lui infligera un coup dur, dont les causes resteront floues jusqu’au bout.

Un héritage de résilience et de transparence

L’héritage laissé par Sylvain Augier dépasse les souvenirs de ses émissions cultes. Par sa résilience, il est devenu, malgré lui, porte-parole d’une affection psychique souvent stigmatisée. Son parcours rappelle que derrière les visages souriants se cachent parfois des combats invisibles. Ses confessions publiques sur sa santé mentale ont contribué à instaurer une nouvelle ère de transparence autour de la bipolarité.

S’il a, au gré des années, évolué loin des caméras, Sylvain Augier restera gravé dans la mémoire collective comme l’aventurier au grand cœur, l’homme de télévision aimé de tous, et le combattant d’une cause méconnue, qui aura finalement réussi à briser le silence autour de son combat personnel, bien après les feux de la rampe.

Crédit photo : capture d’écran ça commence aujourd’hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *