22 juillet 2024

Léa Salamé : une comédienne de TF1 attaque violemment son conjoint de trahison politique

Le monde de la politique et des médias est en ébullition après les récentes déclarations de Véronique Genest. La célèbre comédienne de TF1, connue pour son rôle dans « Julie Lescaut », a vivement critiqué Léa Salamé et son mari, Raphaël Glucksmann, sur les réseaux sociaux. Retour sur une polémique qui fait grand bruit.

Une attaque virulente sur les réseaux sociaux

Véronique Genest, très active sur les réseaux sociaux, n’a pas mâché ses mots ce 17 juin 2024. La comédienne, opposée farouchement à La France Insoumise (LFI), a partagé un message cinglant visant Léa Salamé et Raphaël Glucksmann. Elle reproche à ce dernier d’avoir « pactisé avec les Insoumis » pour créer le nouveau Front populaire.

Sur son compte, elle a republié le tweet d’un internaute qui critiquait sévèrement l’animatrice de France 2 : « Allumer France 2 – Tomber sur Quelle Epoque émission poubelle animée par des ‘Léa Salamé et Christophe Dechavanne’ donneurs de leçons symbole de la déchéance de la gauche caviar qui passent leur temps à vomir sur des millions de français – Couper vite la télé – Allez vomir ». Véronique Genest a ajouté sa touche personnelle avec ironie : « Ça doit être compliqué pour elle avec un mari qui s’est vendu à l’extrême gauche ».

La colère de Véronique Genest ne s’arrête pas là. Elle critique également le choix politique de Raphaël Glucksmann, qui, selon elle, a trahi ses principes en s’alliant avec LFI. Pourtant, Glucksmann reste ferme sur ses positions. Lors des dernières élections européennes, Place publique, le mouvement qu’il représente, a obtenu 14,2% des voix, devançant les 10,1% de Manon Aubry de LFI.

Cependant, la montée en puissance du Rassemblement National (RN) de Jordan Bardella, qui a recueilli 31,37% des voix, inquiète Glucksmann. Sur France Inter, le 15 juin 2024, il a déclaré : « dans 3 semaines, l’extrême-droite peut prendre le pouvoir dans notre pays. Tout doit être fait pour l’empêcher ».

Un contexte politique tendu

La dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron le 9 juin 2024 a exacerbé les tensions politiques. Véronique Genest, qui frôle désormais la tendinite à force de tweeter, ne cesse de partager ses opinions tranchées. Sa dernière sortie contre Léa Salamé et Raphaël Glucksmann s’inscrit dans ce climat de polarisation extrême.

De son côté, Léa Salamé n’a pas encore réagi publiquement aux attaques de Véronique Genest. Quant à Raphaël Glucksmann, il continue de défendre ses choix politiques malgré les critiques. La bataille des idées ne fait que commencer, et nul doute que cette polémique alimentera encore longtemps les discussions sur les réseaux sociaux et dans les médias.

7 Comments

  • Veyrat

    Quelle mouche a piqué cette Veronique Genest
    Elle doit s’ennuyer dans sa vie !!! Mais pourquoi être si virulente dans ses propos… je plains son fils pour l’éducation qu’elle a dû lui a donner, tout en révolte pour tout et n’importe quoi… un peu de respect pour les autres Madame l’ancienne comédienne….

    • Salies64

      Elle ne va pas s’en prendre au RN c’est son parti de coeur. Elle est restée coincée dans son rôle de policière. Même si les membres des forces de l’ordre n’adhèrent pas particulièrement aux idées de ce parti.

  • Salies64

    L’erreur principale pour créer un nécessaire front c’est, au vu des résultats des européennes, d’avoir laissé le leadership à LFI. Les socialistes auraient dû avoir au moins la moitié des investitures. Mais cela aurait nécessité de ne pas reconduire des élus LFI. Quand la Nupes a été créée Mélenchon a attribué une part exagérée à son parti sur la base d’un score personnel faussement gonflé par le vote utile. Et comme Faure a le charisme d’un bulot il n’a pas osé dire non.

  • BETBEDER Annie

    Vous ne devriez pas vous laisser atteindre par les aigreurs d’une hystérique. Je souscris absolument aux idées de Raphaël. Il est courageux et sincère. Libre à vous de sanctionner un député LFI si la ligne de ce parti vous choque. Mais le socialisme – qui a fait un mariage de raison « dixit Gluksmann » – doit absolument nous épargner de la peste brune.
    Je vous en prie, allons tout voter, pour l’avenir de la France, et de nos enfants.

  • Richard Bitton

    La trahison n’a pas de religion elle défend un principe pour nous aussi c’est un renegat pour une place au gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *