24 février 2024

« Je n’ai pas quitté BFMTV pour l’argent ! » Bruce Toussaint révèle tout

Malgré un lancement sous le feu des projecteurs et un casting prometteur de l’émission « Bonjour! » sur tf1, comprenant des noms comme Christophe Beaugrand et Hélène Mannarino, la matinale peine à trouver son public. Des débuts difficiles que Bruce Toussaint aborde avec à la fois réalisme et optimisme.

Des audiences à double tranchant

Tout juste lancée, l’émission « Bonjour ! » se trouve déjà sous le seuil symbolique des 10% de part de marché, une situation qui n’ébranle pas Bruce Toussaint. Interviewé par Sud Radio, l’ancien visage de BFMTV rappelle l’importance de la patience dans ce genre d’aventure : « Il n’y a pas de déception puisqu’on est sur la bonne voie. » Et de souligner l’importance de la base de téléspectateurs déjà acquise depuis le lancement de l’émission, un groupe de fidèles estimé entre 250 000 et 300 000 personnes.

découvrez aussi :   "Je n'ai aucun regret " Macron soutient Depardieu, mais à quel risque ?

Car s’il y a bien une chose que ne craint pas Bruce Toussaint, c’est la comparaison. « France 2 a 40 ans d’avance. […] Je ne sais pas qui pouvait envisager un instant qu’on batte Télématin au bout de 3 jours… Pardon, mais c’est grotesque ! », s’exclame-t-il avec une franchise désarmante.

Rumeurs et révélations autour d’un salaire

En parallèle des audiences, c’est un autre sujet qui alimente la curiosité générale : le salaire de Bruce Toussaint. Des chiffres ont circulé, notamment dans le magazine Voici, évoquant un montant de 45 000 euros par mois pour le présentateur. Ce à quoi il répond vigoureusement, dénonce une « fake news » et affirme n’avoir pas quitté sa précédente chaîne pour une question d’argent. « Limite grotesque comparé à la réalité. Mais en plus, il apparaît assez clairement qu’on est dans une malveillance absolue (…) Le chiffre qui est donné est farfelu. Je n’ai pas quitté BFMTV pour l’argent ! ».

découvrez aussi :   M. Pokora mal à l'aise après une séquence dévoilée par Faustine Bollaert

Avec son équipe, ils continuent d’œuvrer chaque matin pour implanter « Bonjour ! » comme un rendez-vous incontournable, malgré les turbulences initiales du lancement.

crédit photo : capture d’écran BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *