24 février 2024

Drucker en danger ? Sa consommation d’antibiotiques révélée!

Dans le monde du petit écran, les obstacles de santé ne font qu’ajouter une touche d’humanité à nos présentateurs vedettes, et Michel Drucker en est l’exemple parfait.

Le retour après l’épreuve

Michel Drucker n’est pas un nom qui se laisse effacer facilement des mémoires ou de l’antenne. Après une absence marquée de six mois durant l’année écoulée, en raison d’une délicate opération cardiaque, le présentateur de 81 ans a fait un retour remarqué à la présentation de « Vivement dimanche ». Ces moments difficiles semblent aujourd’hui derrière lui, bien qu’il confesse avoir traversé des nuits si éprouvantes qu’il pensait ne jamais retrouver la forme. « Je vais beaucoup mieux aujourd’hui », avouait-il, évoquant ces moments où il se sentait « comme une ombre, un fantôme ».

Projets futurs et spectacles repoussés

Notre inlassable animateur ne s’arrête pas là : malgré les avertissements de ses cardiologues et l’annulation temporaire de son spectacle, il regarde déjà vers l’horizon 2026 avec optimisme, promettant la reprise de sa tournée et anticipant la sortie d’un livre. Ce futur ouvrage promet de révéler ses secrets de longévité professionnel. « Je tenterai d’y expliquer comment on dure. J’en sais quelque chose ! », confie-t-il avec un brin de malice.

La touche d’humour à l’antibiotique

Récemment, lors de son émission dominicale, « Vivement dimanche », Drucker a montré que son sens de l’humour était loin d’être diminué par ses soucis de santé. Interpellé par Babette de Rozières lui proposant de venir déguster ses plats dans son restaurant, l’animateur répond avec autodérision : « Ma cuisine, c’est plutôt antibiotiques, matin midi et soir ». Un commentaire qui a su faire rire l’assistance, révélant que, malgré les circonstances, il reste fidèle à son poste, avec cette formidable capacité de dédramatiser sa situation. « C’est ce qui me maintient », ajoute-t-il, prouvant que rien, pas même un régime contraignant d’antibiotiques, ne peut venir à bout de son esprit combatif.

Crédit photo : capture d’écran En Bande Organisée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *