24 mai 2024

Claire Chazal fond en larmes sur le plateau de « Quelle époque » : Léa Salamé n’en revient pas

Dans le monde impitoyable de la télévision, les adieux sont souvent émouvants et parfois amers. C’est un moment de pure nostalgie que Claire Chazal a partagé avec les téléspectateurs de « Quelle époque », l’émission de Léa Salamé sur France 2, ce samedi 27 avril. Près d’une décennie après avoir quitté le JT de 20 heures du week-end sur TF1, la journaliste iconique a ouvert son cœur sur cette période charnière de sa vie professionnelle.

Des adieux toujours poignants

L’émotion était palpable sur le plateau de « Quelle époque » lorsque Claire Chazal a revisité le souvenir de son dernier journal télévisé. « Si j’avais pu imaginer un jour que vous seriez émue à la télé, même dix ans après… » a commenté Léa Salamé, visiblement touchée par la sincérité de son invitée. Claire Chazal, avec la grâce qui la caractérise, a répondu en évoquant les liens tissés avec le public : « C’est 25 ans de vie, c’est quand même considérable ! Avec toute la puissance que cela représente, l’engagement, les responsabilités énormes qui étaient sur nos épaules… C’était 10 millions de gens chaque dimanche soir. »

Une passation sans rancune

Lorsqu’il s’agit d’évoquer Anne-Claire Coudray, celle qui lui a succédé à la tête du JT, Claire Chazal a tenu à dissiper tout malentendu. « Jamais de la vie ! Elle n’a jamais intrigué pour prendre ma place, » a-t-elle affirmé, soulignant l’absurdité de lui en vouloir. « Elle le fait parfaitement. Donc qu’est-ce que je vais en vouloir à quelqu’un qui m’a remplacé ? C’est absurde ! » a-t-elle ajouté, mettant en lumière la qualité du travail de sa remplaçante et l’amitié qui les unit.

Une rancœur tenace envers la direction de TF1

Si Claire Chazal a su faire preuve de grandeur d’âme concernant sa remplaçante, elle n’a pas caché son ressentiment envers la direction de TF1, et plus particulièrement envers Nonce Paolini, qui était à la tête de la chaîne lors de son éviction. « Celui qui a motivé ça, ça ne passera jamais. Le responsable de ça, je ne l’oublierai jamais, » a-t-elle confié avec une pointe de mélancolie: « Il me reste à vous remercier de m’avoir été fidèle pendant 24 ans. J’ai été très heureuse et fière de les présenter. Nous avions tissé ensemble, je crois, un lien très fort et extrêmement précieux pour moi ».  Elle a également exprimé un sentiment de manque vis-à-vis des grands événements d’actualité, tels que les élections présidentielles, qui lui rappellent une certaine inutilité ressentie depuis son départ.

L’article de Claire Chazal dans « Quelle époque » nous rappelle que derrière les caméras et les paillettes, les figures emblématiques du petit écran sont aussi des êtres humains, avec leurs émotions et leurs souvenirs. Un témoignage poignant qui ne manquera pas de résonner chez les fidèles téléspectateurs qui ont suivi ses 24 ans de carrière sur TF1.

crédit photo : capture d’écran France 2

1 Comment

  • BIANCHI

    Ouf !… enfin un gars sympa ! Bravo Cyril Féraud … et à bientôt le plaisir de vous voir dans votre nouvelle émission !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *