13 juin 2024

« C à vous » : échanges explosifs entre Anne-Élisabeth Lemoine et Éric Dupond-Moretti

Le plateau de « C à Vous » a été le théâtre d’une confrontation mémorable ce lundi 10 juin. Au lendemain des élections européennes et de l’annonce choc d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée Nationale, Éric Dupond-Moretti, Ministre de la Justice, était l’invité de l’émission pour décrypter l’actualité politique. Mais les échanges avec la présentatrice Anne-Elisabeth Lemoine ont rapidement pris une tournure explosive.

Eric Dupond-Moretti recadre Anne-Elisabeth Lemoine en direct

Dès le début de l’interview, la tension était palpable. Interrogé par Anne-Elisabeth Lemoine sur sa réaction face à la décision de dissoudre l’Assemblée, Éric Dupond-Moretti n’a pas mâché ses mots. « Vous appelez ça un coup de poker, vous appelez ça un pari, non madame c’est l’article 12 de notre Constitution », a-t-il rétorqué sèchement, visiblement agacé. Son langage corporel ne laissait aucun doute sur son irritation : haussement d’épaules et yeux levés au ciel.

Patrick Cohen enfonce le clou

La situation ne s’est pas apaisée avec l’intervention du chroniqueur Patrick Cohen. Lors de son édito, Cohen est revenu sur le score du Rassemblement National, une séquence qui a visiblement déplu au Ministre. À la fin de la chronique, Anne-Elisabeth Lemoine, sentant le malaise, a tenté de détendre l’atmosphère en lançant : « Je voyais Éric Dupond-Moretti bouillir ». Ce à quoi le Ministre a répondu, non sans une pointe de sarcasme : « Alors bon, monsieur Cohen, il oublie ce qu’il dit des fois… ».

L’émission a continué sur cette note tendue, chaque échange entre les invités et les animateurs étant marqué par une certaine nervosité. Les téléspectateurs ont pu ressentir l’électricité dans l’air, rendant cette édition de « C à Vous » particulièrement mémorable.

4 Comments

  • BIANCHI

    çà ne fait que commencer !… il est bien vrai que le score du RN doit un peu les énerver , mais il faudra qu’ils s’y fassent : le peuple a parlé et il devra $être écouté .

  • Zoe

    Il est impossible de se faire à l’idée du Front National et il a raison a juste titre d’être énervé car il y a de quoi face à l’ignorance et la bêtise humaine ! D’abord 32 % ce n’est pas la majorité du peuple et heureusement ! Élire quelqu’un de l’extrême droite dure c’est irresponsable !

    • Salies64

      Vous avez tout à fait raison. Au R Haine on se gargarise des 32% mais on occulte que 68% n’ont pas voulu d’eux. Si les partis et certains ténors ne font pas les andouilles le RN ne sera pas majoritaire. Et ceux qui ont voté contre Macron au lieu de voter pour une des 38 listes devraient se réveiller avant des lendemains qui déchantent.
      En plus dans leur confusion ils ont envoyé 30 députés au parlement où ils vont constituer 2 groupes pour un total de 131 députés extrémistes qui ne pèsent rien face aux 450 députés pro-européens. Vote inutile ?

  • Salies64

    Je n’ai pas du regarder la même émission que la personne qui a écrit cet article. Où alors c’est un titre racoleur car le clash médiatique a ses adeptes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *