22 juillet 2024

Valérie Trierweiler supplie Ruquier de ne pas laisser Hollande rejoindre les Grosses Têtes !

L’ancienne Première Dame, Valérie Trierweiler, n’a pas mâché ses mots face à la possibilité de voir son ex-compagnon, François Hollande, rejoindre l’équipe des « Grosses Têtes ». Une situation qui promet des étincelles !

François Hollande de retour en politique

Depuis son retour en politique, François Hollande ne cesse de faire parler de lui. L’ex-président de la République, qui se présente sous l’étiquette Nouveau Front populaire dans la première circonscription de la Corrèze, pourrait bien ajouter une nouvelle corde à son arc. En effet, Laurent Ruquier a évoqué, ce mercredi 26 juin 2024, la possibilité d’accueillir François Hollande dans l’émission culte de RTL, « Les Grosses Têtes ».

Cependant, cette idée n’est pas du goût de tout le monde, et surtout pas de Valérie Trierweiler. L’ancienne Première Dame, qui fait partie de l’équipe des « Grosses Têtes » depuis plusieurs années, a réagi vivement à cette proposition. « Vous allez retourner faire de l’accordéon à Tulle », a-t-elle lancé, visiblement agacée par cette perspective.

Valérie Trierweiler bientôt en collaboration avec son ex-compagnon ?

La relation entre Valérie Trierweiler et François Hollande n’a jamais été des plus cordiales, et cette nouvelle ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu. Lors de l’émission, les sociétaires n’ont pas manqué de taquiner Valérie sur le sujet. Yoann Riou a même ajouté : « Ça ferait une excellente Grosse Tête, parce qu’il a beaucoup d’humour ». Mais malgré l’humour de l’ex-Chef de l’État, Valérie Trierweiler n’est pas prête à partager le micro avec lui.

« Vous pouvez peut-être m’épargner ça quand même. Laurent, quand même », a-t-elle supplié, espérant que Laurent Ruquier renonce à cette idée. Yoann Riou a tenté de proposer une solution en suggérant qu’ils ne soient pas présents le même jour, mais cela n’a pas suffi à apaiser les tensions. « Vous voyez comme ça crée un malaise ! », a finalement conclu Laurent Ruquier, mettant fin à la blague pour libérer Valérie Trierweiler de cette situation embarrassante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *