20 avril 2024

La femme de Nagui, Mélanie Page révèle avoir « été en contact de plusieurs prédateurs sexuels  » et « sans défense » au début de sa carrière

Dans le milieu artistique, la libération de la parole devient un phare d’espoir pour celles et ceux qui ont longtemps été réduits au silence. Ce mardi 27 février, Mélanie Page à rompu le silence au micro de France Inter, en partage avec courage les épreuves d’un début de carrière marqué par des prédateurs sexuels.

Confessions d’une comédienne

Mélanie Page, épouse bien connue de Nagui, a pris la parole et a révélé avoir été confrontée à des hommes aux intentions prédatrices dans ses jeunes années de comédienne. Elle décrit une époque où elle se sentait « sans défense » face à ces agressions, une expérience malheureusement partagée par beaucoup dans l’industrie du spectacle. La comédienne fait état d’une prise de conscience progressive « Au bout d’un moment, quand on vit des agressions, qu’on n’est pas respecté dans sa chair, ça se réveille et on dit ‘non, j’ai droit au respect, j’ai droit à mon intégrité.’ Mais c’est un parcours qui s’est fait dans le temps », a-t-elle déclaré. Cette déclaration résonne comme un écho douloureux mais nécessaire, un appel à la vigilance et au respect de l’intégrité de chaque individu.

découvrez aussi :   "Macron démission" scandé à l'Accor Arena lors de l'évènement du rappeur Kanye West

Une mère protectrice et préventive

À travers les épreuves, Mélanie Page est devenue une sentinelles de la prévention et du dialogue ouvert, surtout envers ses trois enfants, Roxane, Annabel et Adrien. Elle insiste sur l’importance de l’éducation au respect de soi et des autres et encourage les enfants à parler lorsqu’ils se trouvent dans des situations inconfortables ou suspectes. « (il faut) tout le temps dire à ses enfants de faire attention, leur dire que leur corps n’appartient qu’à eux, que leur intimité n’appartient qu’à eux. Et que s’il y a quoi que ce soit qu’ils trouvent louche, d’en parler autour d’eux ». Une démarche qui reflète sa détermination à protéger les siens des risques de prédateurs, tout en leur apprenant la valeur de leur intimité.

La solidarité au cœur du mouvement #MeTooGarçons

Dans cette lutte pour la reconnaissance et la sécurité, Mélanie Page n’est pas seule. Son intervention fait écho à d’autres témoignages notamment celui d’Aurélien Wiik qui a récemment partagé sa propre expérience traumatisante, victime lui aussi d’abus dans son enfance. Suite à son témoignage, Mélanie Page à réagis en dénonçant un agresseur tout en apportant son soutien à Aurélien « Puisque l’on parle de Parfum Vanille (pièce de théâtre) il était mis en scène par quelqu’un qui s’appelait Christian Noël, qui était un prédateur sexuel. Et qui, d’ailleurs, a agressé Aurélien Wiik » (…) Aurélien, je le connais depuis qu’il a commencé et on a vécu toute cette histoire ensemble. Je lui ai écrit quand j’ai vu qu’il avait lancé ça sur les réseaux ». Ce partage d’expériences crée une solidarité puissante et édifiante, corroborant l’importance vitale du mouvement #MeToo et de ses extensions, comme #MeTooGarçons, qui ouvrent la voie à plus de transparence et à un soutien mutuel dans ces épreuves intimes et complexes.

découvrez aussi :   Nouvelle plainte contre Gérard Depardieu pour agression sexuelle

crédit photo : capture d’écran France 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *