18 juin 2024

« Je me suis sentie conne » Léa Salamé s’exprime sur un dérapage d’une de ses interviews

Léa Salamé, figure emblématique du journalisme français, a exprimé la fois ou elle s’est sentie « conne » pour avoir choqué un invité.

Une question qui fait basculer l’atmosphère

À l’occasion d’une interview pour Sud Info, Léa Salamé se remémore un épisode de « On est en direct » où un échange avec Léo Walk, ancien compagnon de l’artiste Angèle, a pris une tournure inattendue. En questionnant le danseur sur ses impressions à l’égard de l’album d’Angèle, Salamé a provoqué chez lui une réaction visible de malaise. Elle confie avoir perçu son trouble et exprime des remords sincères, qualifiant sa propre question d’inutile et gratuite.

« Une fois. C’était avec l’ancien petit ami d’Angèle, le danseur Léo Walk, un garçon charmant. À la fin de l’interview, je lui ai demandé ce qu’il pensait de l’album d’Angèle et il s’est décomposé, est devenu blanc. J’ai senti que je l’avais blessé et je me suis sentie conne, ce n’était pas nécessaire, c’était gratuit », avait-elle confié.

découvrez aussi :   William Leymergie critiqué par Marie Portolano et Thomas Sotto

Des critiques après ses interviews avec Zemmour

La présentatrice de france 2, c’est aussi confié sur les moments difficiles de sa carrière, notamment les critiques qu’elle a reçu des soutient d’Éric Zemmour.

Il y a des commentaires blessants. J’ai eu du ‘retourne chez toi sale Arabe’, ça m’a moyennement fait rire. Les fans de Zemmour, pendant la campagne présidentielle, étaient déchaînés. Quand j’ai fait l’interview de Zemmour, que je connais pourtant depuis longtemps et avec qui je n’ai pas de problème, le nombre de ‘sale Arabe’, ou ‘sale pute arabe’ – oui, il y a des gradations ! – que j’ai reçu le lendemain était violent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *