22 février 2024

Cyril Hanouna révèle l’accident qui lui a brisé le nez

Les projecteurs de la télévision peuvent souvent sublimer les succès, tout comme ils peuvent révéler les aléas et les anecdotes pop de nos célébrités préférées. C’est au tour de Cyril Hanouna, figure emblématique du PAF, de nous plonger dans ses souvenirs de parcours, racontant avec une pointe d’humour et un zest d’autodérision ses débuts plus mouvementés que l’on pourrait l’imaginer. D’un sketch qui dérape visuellement et physiquement, à des nuits peu ordinaires passées dans l’enclave d’un parking télévisuel, les confidences de l’animateur lors de sa récente apparition dans TPMP amorcent un chapitre à la fois hilarant et instructif sur les coulisses de la télé.

Le passé mouvementé d’un animateur incontournable

Avant de pouvoir revendiquer le titre d’étoile montante des talks-shows en France, Cyril Hanouna a connu son lot d’expériences professionnelles rocambolesques. Récemment, il a ravivé le souvenir d’une période où il officiait sur M6, chaîne sur laquelle il a tenté de se faire une place dans le programme Morning Live au début des années 2000. « J’étais persuadé que ça allait décoller », confie-t-il en évoquant cette époque où le trajet vers son domicile aux Lilas lui paraissait interminable après de longues journées de travail. Il raconte qu’il lui arrivait de « dormir souvent dans [sa] voiture devant M6 », une situation qui ne manquait pas d’interpeller le président de la chaîne lorsqu’il le voyait, matinal et désordonné, sortir de son automobile pour débuter une nouvelle journée de travail.

découvrez aussi :   Covid-19 : Cyril Hanouna donne son avis sur la vaccination

Des sketches aux conséquences inattendues

Mais ce n’est pas la seule péripétie mémorable de cette aventure sur M6. Cyril Hanouna se remémore notamment un sketch où il incarnait un « maître-nageur-peintre » – un personnage qu’il rêvait de jouer – et lors duquel il s’est réellement cassé le nez en direct. Le décor, recouvert de plastique pour éviter tout dégât, s’est révélé être un vrai piège: « avec la peinture, ça glissait de ouf », explique-t-il. La chute qui en suivit fut brutale et le plaça dans l’obligation d’arrêter immédiatement le show : « Je suis tombé comme ça, je me suis pété le nez, c’était incroyable. »

L’épisode du « maître-nageur-peintre » avait déjà été mentionné en janvier, illustrant l’enthousiasme communicatif, parfois malchanceux, de l’animateur à l’époque. Le concept du sketch était pour le moins original, demandant au téléspectateur de deviner ce que Hanouna peignait en imitant un nageur frappant contre un mur. Une idée à la fois créative et périlleuse.

découvrez aussi :   Complément d'enquête : Jacques Cardoze réagit au doc sur Cyril Hanouna

Confronté aux réalités parfois ingrates de la télévision, Ces confession de Cyril Hanouna dans le contexte détendu de TPMP révèlent une facette moins connue du parcours de l’un des animateurs les plus influents du paysage audiovisuel français. Ces anecdotes soulignent le décalage entre les apparences de succès instantané et les efforts souvent méconnus qu’engendre une carrière dans le divertissement.

crédit photo : capture d’écran TPMP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *