22 juillet 2024

CNews condamnée à 80 000 € d’amendes avant une audition cruciale pour sa fréquence

CNews, la chaîne d’information en continu du groupe Canal+, vient de se voir infliger deux amendes par l’Arcom, le régulateur des médias, pour un total de 80 000 euros. Une sanction qui tombe à un moment particulièrement délicat pour la chaîne, alors que son renouvellement de fréquence est en jeu.

Des propos controversés

Le premier incident remonte au 10 décembre 2023, lors de l’émission « La Matinale Week-End ». Deux invités ont déclaré que « l’immigration tue » sans aucune réaction de l’animateur ou des autres personnes présentes en plateau. L’Arcom a jugé que cette déclaration était de nature à stigmatiser les personnes d’origine immigrée et à inciter à la haine. « Une telle stigmatisation, qui réduit les immigrés au rang de personnes dangereuses (…), est susceptible d’inciter à la haine à leur égard en raison de leur race, leur nationalité ou leur origine ethnique et d’encourager à des comportements discriminatoires à leur égard », a déploré l’instance. Résultat : une amende de 60 000 euros.

Climato-scepticisme en prime time

La deuxième amende, de 20 000 euros, concerne l’émission « Punchline Été ». Un intervenant a contesté l’influence humaine sur le réchauffement climatique, qualifiant le réchauffement climatique anthropique de « mensonge » et « d’escroquerie ». L’Arcom a estimé que ces propos allaient à l’encontre des obligations de la chaîne en matière de diffusion d’informations vérifiées.

Une chaîne coutumière du fait

Ce n’est pas la première fois que CNews se retrouve dans le collimateur de l’Arcom. En mai dernier, la chaîne avait déjà écopé d’une amende de 50 000 euros pour des propos du journaliste Geoffroy Lejeune, qui avait lié l’antisémitisme et la surpopulation carcérale à « l’immigration arabo-musulmane ». De façon générale, la chaîne est régulièrement accusée de promouvoir des opinions d’extrême droite, ce qu’elle conteste. Malgré ces controverses, CNews a réussi à dépasser BFMTV en parts de marché en mai et en juin, devenant ainsi la chaîne d’information en continu la plus regardée.

En attente d’un renouvellement de fréquence

Ces nouvelles amendes arrivent à un moment critique pour CNews. Sa fréquence, ainsi que celles de 14 autres chaînes de la TNT, est remise en jeu pour 2025. L’Arcom a commencé les auditions des chaînes candidates ce lundi, et celle de CNews est prévue pour le 15 juillet. Le régulateur prendra en compte le pluralisme de l’information et l’intérêt pour le public dans sa décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *