24 février 2024

50 000€ d’amende pour C8 : Ce que Kelly Vedovelli a osé dire sur Joy Hallyday

Au cœur d’une controverse médiatique, la chine C8 s’est vu récemment imposer une amende conséquente suite à des commentaires prononcés à l’antenne par Kelly Vedovelli à l’encontre de Joy Hallyday sur le plateau de l’émission phare « Touche Pas à Mon Poste ».

Le conflit télévisuel qui secoue le PAF

Un climat tendu a envahi les plateaux télévisuels, et plus précisément celui de « Touche Pas à Mon Poste ». L’émission, reconnue pour son ton décalé et ses débats houleux, s’est retrouvée dans le viseur de l’ARCOM suite à des déclarations controversées concernant Joy Hallyday, la fille des célèbres Johnny et Laeticia Hallyday. « Pour moi c’est le summum de la vulgarité (…) Pour moi c’est hyper vulgaire, avec sa langue, sa bouche, ses nichons ». »Que ce soit elle ou une autre adolescente, tu ne peux pas faire ça ! Parce ce que c’est la nouvelle génération, on a le droit d’être des tepus ? Non mais arrête » a déclaré Kelly Vedovelli. Ces propos, jugés « violents, grossiers et dépréciatifs » par l’autorité de régulation, ont entaché l’image de la jeune adolescente, entraînant une réaction sérieuse de l’instance de surveillance.

découvrez aussi :   TPMP : J-M Maire brise le silence et avoue son addiction à la drogue

La réplique de l’ARCOM

L’ARCOM n’a pas tardé à prendre des mesures, se prononçant clairement dans le Journal officiel contre la séquence incriminée et désapprouvant fermement la nature des commentaires tenus par les chroniqueurs. Le régulateur a exprimé sa préoccupation quant au respect de l’honneur et de la réputation de Joy Hallyday, soulignant avec force que la dignité d’une jeune fille mineure avait été compromise. Dès lors, l’organisation a décidé de sanctionner la chaîne par une amende significative.

Réactions et conséquences

Les répercussions ne se sont pas fait attendre. Malgré certaines tentatives de modération de la part de Cyril Hanouna, le principal animateur de l’émission, jugées insuffisantes par l’ARCOM, la chaîne C8, ainsi que CNews, ont reçu des injonctions financières sévères. Ces sanctions soulignent l’importance de conserver une certaine éthique médiatique, même au sein des émissions les plus populaires et provocatrices du paysage audiovisuel français.

découvrez aussi :   Jean Lassalle : bientôt chroniqueur pour TPMP ?

L’impact de cet incident ne s’arrête pas là, il soulève également la question de la responsabilité des médias dans la protection des individus, notamment des plus jeunes, contre des attaques personnelles publiques. Pour les émissions comme « Touche Pas à Mon Poste », ce genre de situation représente un signal d’alarme – un rappel de l’importance de l’équilibre entre liberté d’expression et respect de la personne.

crédit photo : capture d’écran TPMP

2 Comments

  • Charpe

    Tout cela pour récolter de l’argent !!!!!!!!!! Je pense que Kelly n’a pas complètement tord, mais j’avoue que s’exprimer ainsi sur une chaîne de télévision n’est pas raisonnable. Elle aurait pu y mettre des nuances.

  • caramucho

    50000 euros …… soit deux secondes de direct de cette émission de pouilleux ….. autant dire que ca a du leur en faire vibrer l’une sans toucher l’autre …..
    Si l’ARCOM etait un peu mieux burné , ca ferait un moment que cette lamentable émission ( et tout les ploucs qui l’animent ) aurait du etre stoppé définitivement .
    Le chef de file de cette mascarade devrait etre mis en taule pour incitation à la haine ( entre autre ) …. mais bon , nous sommes en France, le pays des laches et des collabos ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *