22 juillet 2024

Cette révélation choquante d’Arielle Dombasle sur Thierry Lhermitte…

Arielle Dombasle, l’icône du cinéma français, a récemment fait une révélation surprenante sur le film culte « Un indien dans la ville ». Trente ans après la sortie de ce succès cinématographique, l’actrice a confié qu’elle avait initialement refusé de participer au projet. Mais c’était sans compter sur la persévérance de Thierry Lhermitte.

Arielle Dombasle ne voulait pas le faire…

Dans une interview accordée à TV Mag, Arielle Dombasle a expliqué qu’elle n’était pas convaincue par l’idée de jouer dans une comédie populaire. « C’est Thierry Lhermitte qui a tellement insisté. Parce que je me disais ‘oui, mais des comédies’ », a-t-elle avoué. À l’époque, l’actrice était davantage connue pour ses rôles dans des films d’art et d’essai, travaillant avec des réalisateurs de renom comme John Malkovitch, Raoul Ruiz, et Eric Rohmer. « J’étais peut-être dans une période où je faisais beaucoup de films d’art et d’essai, je travaillais avec John Malkovitch, avec Raoul Ruiz, avec (Eric) Rohmer, avec (Werner) Schroeter, des cinéastes très pointus. Et donc je me suis dit, ‘mais bon, une comédie’ », a-t-elle ajouté.

Les français l’adorent…

Finalement, la ténacité de Thierry Lhermitte a payé. Arielle Dombasle a accepté de rejoindre le casting et ne le regrette pas. « Ça m’a donné le goût de la comédie », a-t-elle confié. Le film, qui a attiré près de 8 millions de spectateurs au box-office, a marqué un tournant dans sa carrière. « Mille générations confondues viennent me parler souvent dans la rue de ce film qui était tellement charmant », a-t-elle déclaré avec émotion.

En plus de lancer Arielle Dombasle dans une nouvelle voie professionnelle, « Un indien dans la ville » véhiculait un message important. « C’était un peu l’idée que nous tous, nous nous adaptons à l’environnement, à la situation qui est toujours nouvelle pour nous tous. Et ce petit indien, qui vient donc de très loin, et qui arrive presque tout nu avec ses flèches… Et qui essaye de conquérir Paris, qui grimpe la Tour Eiffel, comme ça parce que ça l’amuse, qui mange les poissons de l’aquarium. Bon, c’est tellement mignon », a-t-elle résumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *