13 juin 2024

Cauet : écarté de l’antenne d’NRJ, il s’explique

Sébastien Cauet, célèbre animateur de NRJ, a été mis en examen pour des accusations graves. Entre révélations et réactions, retour sur une affaire qui secoue le paysage audiovisuel français.

Des accusations qui font trembler le PAF

Sébastien Cauet, figure emblématique de la radio française, est au cœur d’une tempête médiatique. Mis en examen le 24 mai pour des faits d’agressions sexuelles et de viols sur quatre femmes, dont trois mineures au moment des faits présumés, l’animateur se retrouve dans une situation judiciaire des plus délicates. Selon les informations de Télé 7 Jours, Cauet a vécu une garde à vue de 48 heures particulièrement éprouvante, durant laquelle il a choisi de garder le silence devant le juge. Gilles Verdez, chroniqueur de l’émission « Touche pas à mon poste » sur C8, a précisé : « Comme il en a tout à fait le droit, il a choisi de garder le silence. Comme la garde à vue a été compliquée pour lui, il n’a pas eu envie de répéter ce qu’il avait déjà dit. »

Lors de cette garde à vue, Sébastien Cauet aurait nié les faits qui lui sont reprochés, mais l’interrogatoire aurait été particulièrement difficile pour lui. Gilles Verdez a rapporté que l’animateur s’est effondré après les 24 premières heures de garde à vue. « Ça s’est mal passé avec les enquêteurs de la brigade des mineurs. Après les 24 premières heures, il a commencé à s’effondrer, à faiblir. Face au juge, il a pleuré et il était complètement effondré et abasourdi de l’ampleur qu’a pris l’affaire. Il ne s’y attendait pas du tout », a-t-il ajouté.

Julie, l’une des plaignantes, a exprimé son soulagement face à la mise en examen de Cauet, mais elle aspire à une confrontation directe avec lui. « Je veux vraiment pouvoir le regarder dans les yeux et lui dire ce que j’ai à lui dire. Je veux juste maintenant passer à autre chose », a-t-elle confié, tout en reconnaissant que cette affaire est « très dure psychologiquement » pour elle.

Les conséquences professionnelles pour Cauet

En parallèle de ses déboires judiciaires, Sébastien Cauet a également été écarté de l’antenne de NRJ. Le 22 novembre dernier, NRJ a suspendu l’émission « C’CAUET », suite aux premières plaintes déposées contre l’animateur. Un communiqué de presse émanant des avocats de Cauet, dont Maître Frédéric Lamoureux, a réfuté certaines rumeurs selon lesquelles Cauet aurait refusé une proposition de la chaîne pour préserver l’emploi de son équipe. « Il ne s’agit en aucun cas de la réalité. Si tel avait été le cas, Sébastien Cauet aurait privilégié cette possibilité plutôt que de saisir le tribunal de commerce », précise le communiqué.

« Sébastien Cauet a, dès la suspension de l’émission ‘C’CAUET’ par NRJ le 22 novembre dernier, proposé à NRJ que l’émission puisse se faire temporairement sans sa présence dans l’unique but de protéger son équipe au sein de sa société Be Aware. Les échanges avec NRJ n’ont jamais conduit à une proposition permettant d’atteindre cet objectif », peut-on lire.

Désormais sous contrôle judiciaire avec l’obligation de verser une caution de 100 000 euros et de suivre des soins, Sébastien Cauet se trouve à un tournant décisif de sa vie personnelle et professionnelle. La justice devra faire son travail pour établir la vérité sur les accusations portées contre lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *