22 juillet 2024

Mélenchon perd ses nerfs face à Anne-Sophie Lapix

Le 12 juin 2024, le plateau du JT de 20h de France 2 a été le théâtre d’un échange houleux entre Anne-Sophie Lapix et Jean-Luc Mélenchon. La journaliste, connue pour son style incisif, a poussé le leader de La France Insoumise dans ses retranchements, provoquant une réaction explosive de ce dernier.

Anne-Sophie Lapix cuisine Jean-Luc Mélenchon

Anne-Sophie Lapix, fidèle à sa réputation, n’a pas hésité à aborder des sujets brûlants lors de son interview avec Jean-Luc Mélenchon. La question qui a mis le feu aux poudres concernait la possibilité pour Mélenchon de devenir le leader du nouveau « Front populaire » (ex Nupes). « Donc vous êtes candidat mais il faut que les autres acceptent », a-t-elle lancé, simplifiant ainsi la réponse nuancée de Mélenchon. Ce dernier, visiblement agacé, a rétorqué : « Je ne suis candidat à rien du tout. Il faut qu’il y ait une discussion, proposer ne veut pas dire imposer ».

La tension est montée d’un cran lorsque Lapix a évoqué les propos de Raphaël Glucksmann, qui avait exclu la possibilité de voir Mélenchon à la tête de ce nouveau mouvement. « Nous avons entendu Raphaël Glucksmann exclure ici même votre nom », a rappelé la journaliste. Mélenchon, piqué au vif, a répliqué : « Mais il n’est pas socialiste lui. Nous, madame, nous faisons avec ce qui existe ». Une réponse cinglante qui n’a pas manqué de surprendre Lapix, qui a tenté de clarifier : « Il a représenté la liste socialiste aux Européennes, il n’existe pas ? ».

Une interview sous haute tension

L’échange a atteint son paroxysme lorsque Mélenchon, excédé par l’insistance de Lapix, a lâché : « Vous cherchez quoi ? Le buzz pour le buzz ? N’allons pas inventer des querelles subsidiaires car la règle que nous nous sommes donnée est de jeter la rancune à la rivière ». Une déclaration qui en dit long sur l’état d’esprit du leader de La France Insoumise, visiblement fatigué des polémiques médiatiques.

Cette interview restera sans doute dans les annales comme l’une des plus tendues de la carrière d’Anne-Sophie Lapix, et témoigne de la complexité des relations entre les médias et les figures politiques de premier plan. Les électeurs, quant à eux, attendent avec impatience de voir comment cette confrontation influencera les prochaines élections législatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *