24 mai 2024

Bernard de la Villardière agressé à Roissy-Charles de Gaulle : sa vie est-elle en danger ?

Le célèbre présentateur Bernard de la Villardière n’a pas échappé à une mauvaise expérience lors de son retour sur le territoire français à l’aéroport de Roissy. Naviguant entre la peur et l’indignation, l’animateur de M6 a lancé un cri d’alarme qui a rapidement fait écho chez ses nombreux followers.

Un climat d’insécurité palpable

De retour d’un périple en Equateur, c’est un Bernard de la Villiardière mécontent qui s’est confié sur son épreuve à Roissy. L’accueil qu’il a reçu était loin d’être chaleureux : des quolibets et accusations d’islamophobie et de racisme ont fusé à son encontre, semblant provenir de faux taxis, selon lui. La situation a dégénéré au point où l’animateur s’est même demandé si le prochain incident ne risquait pas de se solder par un « coup de couteau ». Un tweet alarmiste qui a suscité une vague de réactions sur la toile, oscillant entre soutien et scepticisme.

découvrez aussi :   Michel Drucker adore ces deux animateurs qu'il considère comme les plus "clivants" du moment

Des confrontations agitées avec le public

Cette mésaventure n’est pas un coup du sort isolé pour Bernard de la Villardière. Le journaliste a déjà été confronté à des tensions, notamment lors du tournage de « Dossier Tabou » en 2016 sur l’slam en France, qui l’avait mis en face de jeunes à Sevran. La confrontation avait été vive et avait fortement marqué les esprits Le journaliste aurait déclaré « Je suis dans mon pays et je peux faire ce que je veux, d’accord ? Dégagez maintenant ! ».  avant de dépeindre les jeunes comme « un mélange de salafistes et de dealers de drogues. »

De plus, certaines célébrités n’ont pas hésité à critiquer ouvertement l’animateur et le choix des thématiques abordées dans son émission « Enquête Exclusive », accentuant ainsi une image controversée : « C’est pas quelqu’un de bien, je ne l’aime pas. Je le dis, je m’en fous, ça fait une embrouille (…) Il a une petite fixette. Ça ne rend pas service et normalement les journalistes sont là pour rendre service, expliquer, adoucir (…) Si Bernard de la Villardière était là, je lui dirais « N**** ta mère ! », avait déclaré Melia Bedia.

découvrez aussi :   Kendji Girac blessé par balle : ses confidences au sujet de sa compagne Soraya

crédit photo : capture d’écran France 5

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *