20 avril 2024

Guillaume Canet reconnaît avoir eu de graves problèmes de santé

Aujourd’hui, le focus est mis sur Guillaume Canet, une figure emblématique du cinéma français, qui s’ouvre sur un aspect méconnu de son parcours : les défis de santé qu’il a dû relever.

Une carrière éclatante et des obstacles inattendus

À travers un parcours jalonné de succès, Guillaume Canet, distingué par un César du meilleur réalisateur pour son œuvre « Ne le dis à personne », et acclamé pour sa prestation dans des films tels que « Jeux d’enfants » et « Les Petits Mouchoirs », s’est forgé une place de choix dans le monde cinématographique. Cependant, lors d’une récente interview avec Le Parisien, l’acteur de 50 ans a dévoilé une facette plus sombre de sa vie trépidante, révélant une série de problèmes de santé qui l’ont profondément touché.

L’intensité a longtemps dominé le quotidien de l’artiste qui, par ses propres mots, affirmait ne jamais s’arrêter et chercher à repousser constamment ses limites.

La quête d’un équilibre

Avec l’âge et les expériences, l’acteur a pris conscience de l’importance de ménager sa santé. « Plusieurs alertes de santé graves » l’ont convaincu de l’importance de se reposer et de s’imposer une hygiène de vie plus rigoureuse. Désormais, Canet accorde une place prépondérante au sommeil et à l’exercice physique, tout en cherchant à limiter les excès qui pouvaient autrefois jalonner sa vie. « Je suis bien obligé. J’ai eu plusieurs alertes de santé graves, il m’a fallu les prendre au sérieux, me reposer, m’imposer une véritable hygiène de vie. Je fais du sport, j’essaie de ne plus m’abîmer. Et, comme je me lève très tôt pour écrire, parce que j’adore le petit matin, quand la maison est encore endormie, il faut que je me couche tôt »

Il confie également la nécessité de ces pauses salutaires pour gérer la pression et préserver sa santé mentale. « Le corps vous rappelle à l’ordre », a-t-il déclaré, soulignant par là-même la réalité incontournable des limites physiques, même chez une star de son envergure.

Crédit Photo : Capture d’écran France inter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *