24 février 2024

Harry Roselmack : la raison choquante derrière sa décision de quitter le JT!

Face au micro d’Éric Dussart sur RTL, Harry Roselmack s’est livré à des révélations sur son parcours et ses choix de carrière qui ont intrigué les auditeurs et ses nombreux fans. Connue pour son professionnalisme et son charisme, l’ancienne figure du journal de 20 heures de TF1 s’est confiée sans détour sur sa relation avec le monde du journalisme télévisé et sur ses projets futurs.

Une décision mûrement réfléchie

En 2006, la nomination d’Harry Roselmack comme joker de Patrick Poivre d’Arvor au JT de TF1 marquait une étape singulière dans l’histoire de la télévision française. Se distinguant rapidement par sa justesse et sa présence à l’antenne, il devenait vite un visage familier des téléspectateurs. Toutefois, son choix de quitter le fauteuil de présentateur en 2011 ne manquait pas de susciter l’interrogation.

découvrez aussi :   Jean-Luc Reichmann pousse un coup de gueule contre ses concurrents !

Lors de son intervention dans « On refait la télé », il a expliqué les motifs de cette décision, évoquant un rythme de vie chargé entre Sept à huit, ses responsabilités familiales et les remplacements estivaux au JT. « À ce moment-là, je n’étais pas en burn-out, mais… ça faisait un peu beaucoup », a-t-il confié. Il précise ne pas nourrir de regrets quant à cette orientation, ajoutant même avec une pointe d’humour malicieux que, même si le poste de titulaire l’avait tenté, il ne s’est jamais vu proposer une telle opportunité.

Un avenir loin des feux du JT

Quant à l’avenir, Harry Roselmack semble avoir tourné définitivement la page du JT. À 50 ans, il affiche son désir de voguer vers de nouveaux horizons, soulignant sa joie de s’épanouir dans ses projets actuels. Face à l’insistance d’Éric Dussart, il demeure catégorique : redonner vie à ce passé ne l’intéresse plus. « Je vais vers d’autres horizons », soutient-il avant de fermer résolument ce chapitre avec conviction et enthousiasme pour son parcours à venir.

découvrez aussi :   Jean-Luc Reichmann pousse un coup de gueule contre ses concurrents !

En conclusion, les confidences d’Harry Roselmack traduisent, certes, la nostalgie éprouvée par certains devant le petit écran, mais surtout mettent en lumière l’évolution personnelle et le nouvel élan d’un homme et d’une figure médiatique qui choisit ses propres chemins, loin des projecteurs du journal télévisé.

crédit photo : capture d’écran émission  » On refait la télé »

1 Comment

  • Luc

    Un tres bon journaliste comme il en faudrait beaucoup dommage. La télé TF1 pour ne pas la nommer comme a son habitude laisse ses meilleurs [présentateurs] partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *