22 juillet 2024

Arlette Chabot n’a plus aucune nouvelle de Laurent Delahousse qu’elle a pourtant fait venir sur France 2…

Arlette Chabot, figure emblématique du journalisme français, a récemment fait des révélations surprenantes sur sa relation avec Laurent Delahousse lors de son passage dans l’émission « Chez Jordan ». Retour sur une amitié professionnelle qui a marqué le paysage médiatique.

Une arrivée controversée

Invitée par Jordan De Luxe ce mardi 25 juin 2024, Arlette Chabot a évoqué les débuts de Laurent Delahousse sur France 2. En 2006, alors qu’elle était directrice de l’information de la chaîne, elle a pris la décision audacieuse de faire venir Delahousse, qui travaillait alors pour une autre chaîne. « Il est arrivé à l’antenne et ça a été une bonne idée », a-t-elle affirmé. « Ça a bien marché. »

Cependant, cette arrivée n’a pas été sans heurts. La rédaction de France 2 a « mal vécu » cette situation, se souvenant que Delahousse venait d’une autre chaîne. Malgré cela, Chabot a tenu à souligner : « Il est excellent. »

Une relation professionnelle

Aujourd’hui, Arlette Chabot n’est plus en contact avec Laurent Delahousse. « Je le vois à l’antenne, ça me suffit », a-t-elle confié. « C’est la vie. Moi, je suis un peu en retrait, je travaille moins qu’avant. Je ne vois plus Laurent, mais tout va très bien, on n’est pas fâché, au contraire. »

Cette déclaration met en lumière la réalité des relations professionnelles dans le monde médiatique, où les chemins peuvent se séparer sans pour autant laisser place à l’animosité.

Un regard bienveillant sur ses confrères

Au-delà de sa relation avec Delahousse, Arlette Chabot a également partagé son avis sur d’autres figures du journalisme, notamment Pascal Praud. « Je n’ai jamais porté le moindre jugement sur un confrère, sur un type d’émission. Je râle quand je trouve que les choses sont scandaleuses ou injustes, pour le reste chacun a son style et se développe et ça marche », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *