22 juillet 2024

Jenifer et Nolwenn Leroy, leur clash caché éclate enfin ?

Alors que la scène s’illuminera pour célébrer le 35ème anniversaire d’une troupe aussi emblématique que les Enfoirés, l’écho de préoccupations plus sombres vient altérer la fête. Le vendredi 1er mars 2024, TF1 offre à ses téléspectateurs un concert qui, sous ses airs de célébration, abrite une réalité plus inquiétante. Jenifer et Nolwenn Leroy, deux figures notoires de cette belle initiative, dont les rumeurs depuis des années circulent sur le fait qu’elles se détestent vont se retrouver lors de concert. Une mise au point, c’est alors faite. Elles ont récemment exprimé, dans un entretien avec Télé 7 jours, leur relation.

Une alarme sur la situation des Enfoirés

« Mal au cœur », c’est avec ces mots poignants que Jenifer, dont le parcours fut lancé par la Star Academy, décrit la cérémonie à venir. L’artiste ne masque pas les difficultés auxquelles se heurte l’association des Restos du Cœur, menacée de fermeture face à une inflation croissante et à un besoin en aide alimentaire en hausse. De son côté, Nolwenn Leroy, portant le même écusson de la solidarité, évoque une « situation dramatique » et « extrêmement angoissante », reprenant les mots alarmants du président de l’association, qui avait auparavant partagé ces mêmes inquiétudes avec l’AFP. Quant à leur relation ? Jenifer y répond : Il y a toujours eu ce fantasme, venant de la presse surtout, qui nous a systématiquement opposées, alors qu’il n’y a jamais eu de conflit entre nous. On nous a toujours comparées – ce qu’on fait souvent avec les femmes, d’ailleurs – parce qu’on venait de la même émission, et qu’on a pris des chemins différents, artistiquement, par la suite. Mais moi, j’ai toujours aimé Nolwenn« ,

Un cri du cœur pour l’engagement public

La colère et l’indignation de Nolwenn Leroy face à ce qui se dessine pour les plus démunis sont palpables. Elle interpelle vivement les responsables politiques sur leur rôle dans la lutte contre la pauvreté et la précarité. Jenifer, quant à elle, témoigne de la détresse humaine à travers les récits d’une amie proche travaillant comme assistante sociale et met en lumière les défis auxquels sont confrontées quotidiennement certaines familles isolées et vulnérables. L’appel à faire de l’aide aux plus démunis « une grande cause nationale » n’est pas seulement un appel à la solidarité mais une exigence urgente d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *