27 mars 2023

Anny Duperey révèle que Jean-Paul Belmondo « aimait bien les putes »

Des révélations étonnantes pour celle qui a entretenu de l’amitié pendant de nombreuses années avec l’acteur.

Disparu le 6 septembre 2021, Jean-Paul Belmondo a laissé dans la mémoire des Français l’image d’un acteur populaire qui tenait lui même à faire les cascades sur ses films d’action. Anny Duperey est revenue sur leur relation qui a duré de nombreuses années, au micro de Jordan de Luxe : « Une grande amitié est née entre nous, qui ne s’est jamais démentie jusqu’à sa mort. On avait enfin passé l’âge de la séduction et des enfantillages ! ».

« Il est très coincé »

Mais elle révèle aussi le côté sombre de Jean-Paul Belmondo, notamment l’attitude de celui-ci sur les tournages et pendant celui du long-métrage Stavisky d’Alain Resnais en 1974. Leur relation s’est alors dégradée d’un cran : « Effectivement, il y a eu comme ça à la fin du film, des petites tensions, mais il était vraiment pas agréable et son maquilleur lui-même me disait ‘Je comprends pas ce qu’il a’, je crois qu’il est très coincé ».

Amis à la fin de la vie

Mais le cours de la vie a repris le dessus et les deux acteurs ont appris à s’apprécier avec le temps : « Un jour il est venu au théâtre, je lui ai tendu la main, je lui ai dit ‘j’ai failli t’écrire’ et puis il est venu voir toutes mes pièces, et on a déjeuné ensemble ». Une attitude qui a permis de renforcer les liens entre eux : « On est devenu ami à la fin de sa vie. Il m’a dit ‘oui, qu’est-ce que tu veux, la maladie m’a rendu gentil’, c’est extraordinaire », s’enthousiasme-t-elle.

Mais elle n’oublie pas le côté singulier du personnage de Jean-Paul Belmondo : « Je crois que j’étais le type de femme qui devait lui faire peur, j’étais très libre à l’époque et il aimait bien les putes […] Jean-Paul excuse moi, mais c’est vrai »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *